Bienvenue sur la galerie photos de Dominique Chanut


Ce menu (voir figure ci-dessous encadré rouge) permet de travailler sur l'historique d'une image qui est inscrit dans un fichier.xmp. On peut le recopier partiellement ou totalement et l'appliquer à une ou plusieurs images. Les applications contenues dans ce menu peuvent se révéler utiles lorsque les conditions de prise de vue de certaines images présentes dans la table lumineuse de Darktable sont semblables. Elles offrent la possibilité de traiter en une seule fois tout un lot de photographies et de faire gagner du temps à l'utilisateur.



Le menu développement dans la table lumineuse de Darktable

            - Copier: Ce bouton permet de copier une partie ou la totalité de l'historique du développement fait précédemment sur une image dans la chambre noire de Darktable. Il faut tout d'abord sélectionner une image dans la table lumineuse, cliquer ensuite sur le bouton copier. Une fenêtre intitulée "sélectionner les modules à copier" va apparaître, (voir figure 1 ci-dessous). Il suffit ensuite de cocher ou de décocher les actions faîtes précédemment dans la chambre noire que l'on ne désirent pas inclure dans le nouveau historique.



Fenêtre sélectionner les modules à copier dans Darktable.

Figure 1

            - tout copier: Ce bouton permet de copier la totalité de l'historique du développement fait précédemment sur une image dans la chambre noire de Darktable. Il faut tout d'abord sélectionner une image dans la table lumineuse et ensuite cliquer sur le bouton tout copier. La fenêtre intitulée " sélectionner les modules à copier" n'apparaîtra pas (voir figure 1 ci-dessus).

            - Supprimer: Ce bouton permet de supprimer tout l'historique du développement qui a été fait précédemment dans la chambre noire de Darktable. Ce processus est irréversible. L 'ancien historique sera définitivement supprimer.

            - Ecraser/empiler: Ce bouton permet de choisir une des deux actions:

                         - Ecraser: Après avoir suivit la procédure décrite ci-dessus avec les boutons copier ou tout copier, il faut sélectionner dans la table lumineuse la ou les photos où l'on veut appliquer cet historique. Si cette ou ces images ont déjà été travaillé dans la chambre noire, l'ancien historique sera écrasé et définitivement perdu.

                         - Empiler: Après avoir suivit la procédure décrite ci-dessus avec les boutons copier ou tout copier, il faut sélectionner dans la table lumineuse la ou les photos où l'on veut appliquer cet historique. Si cette ou ces images ont déjà été travaillé dans la chambre noire, l'ancien historique ne sera pas écraser. L'ancien et le nouveau seront mis bout à bout. Ce sera à l'utilisateur de faire ses choix par la suite.

            - charger: Il charge un fichier de développement xmp et l'applique aux images sélectionnées. On utilise le bouton charger quand l'image où l'on veut appliquer un historique de développement n'est pas présente sur la table lumineuse. Une fenêtre intitulée ouvrir un fichier xmp apparaît, veiller à ce que le bouton (voir figure numéro 2 ci-dessous encadré rouge) pointe tous les fichiers. Il suffit de sélectionner le le fichier xmp désiré dans l'arborescence du système de fichier de l'ordinateur.



fenêtre ouvrir les fichiers xmp dans Darktable.

Figure 2

            - sauver en xmp: Les images sélectionnées où l'historique a été modifié, ont leurs fichiers xmp correspondants mis à jour par défaut par à condition que le paramétrage du logiciel aille dans ce sens. Un contrôle peut être fait en rentrant dans le menu préférences du logiciel, puis en cliquant sur la petite roue crantée (voir figure numéro 3 encadré rouge numéro 1), et sur l'onglet fonctionnement (figure numéro 3 encadré rouge numéro 2) tout en vérifiant que l'option écrire un fichier xmp redondant pour chaque image soit coché encadré rouge numéro 3). Si cette option n'est pas cochée (ce qui est déconseillé), l'utilisateur pourra toujours enregistrer l'historique de développement en cliquant sur le bouton sauver en xmp.



Paramétrage des fichiers xmp dans darktable.

Figure 3