Bienvenue sur la galerie photos de Dominique Chanut

Sept cent cinquante mille mètre cubes de dépôt de sable sont apportés par les courants marins par an dans la Baie de Somme, soit 2 cm de sable de plus par an sur certains secteurs . Ces exhaussements du niveau du sable ne sont recouverts par la Manche que lors des grandes marées et une végétation aimant les eaux saumâtres apparaît. Ces zones sont appelées prés salés, Mollières (terres molles) ou encore schorre.Les mollières progressent de 17 ha par an. Dans 50 ans, la baie de Somme ne sera plus qu'une vaste surface herbeuse si rien n'est fait pour lutter contre ce phénomène. Le schorre est sillonné par chenaux appelés Marigots, où la mer s'engouffre au moment des marées. Sur ces Mollières, les chasseurs ont installé des huttes de chasse pour la chasse à l'appelant. Ces surfaces herbeuses sont pâturées par des moutons ayant le Label Officiel "agneau d'estran".

0 commentaire

Ajouter un commentaire